1institalastation
Lecture,  Signes / Correspondance grapho-phonétique et encodage

Signes / Correspondance grapho-phonétique et encodage

Avant de commencer, il faut faire un choix sur l’écriture utilisé…ça doit être cohérent dans l’école. A la place de la lettre cursive (rugueuse), on utilise les lettres majuscules, script ou cursive.. (magnétiques par exemple).

Nous utilisons les lettres cursives dans la classe sous forme magnétiques.

Je demande toujours à l’enfant s’il connait des sons…  Je le note dans le carnet de suivi.  Ensuite, je procède à la leçon en trois temps en commençant par les voyelles et puis par les consonnes. 3 sons par 3. Quand c’est acquis, je l’ajoute dans le carnet de suivi..

La régularité et la fréquence sont importantes pour l’apprentissage de la reconnaissance graphèmes/phonèmes.

Pour les enfants c’est plus facile des sons « coulants » : ssss, mmmm, chhhh, lllll… mieux que le b, c ou t…

Pour varier,  on peut rajouter une étape : « ferme les yeux » et puis on dit « qu’est-ce que j’ai retiré ? ». On dit au voisin qui observait « enlève un son », puis l’enfant ouvre les yeux et doit se souvenir celui qu’on a caché.

La magie opère face à notre capacité à réveiller l’attention de l’enfant, à la canaliser vers le bon apprentissage et ensuite à la garder. C’est cela qui fait toute la différence.

Accompagnement Belgique 2018-2019 Céline Alvarez

Je vous renvoie au résumé de l’accompagnement pour en savoir plus….

En parallèle les enfants commencent à encoder… Nous utilisons deux alphabets différents pour encoder. Vous retrouverez  les détails   ici .

2 Comments

  • Karine

    Bonjour,
    Pouvez-vous me dire d’où viennent les images aimantées que les enfants utilisent devant les mots qu’ils encodent, s’il vous plait ? Je ne trouve pas sur votre site.
    Merci

    Et bravo pour votre site qui explique très bien votre démarche. Une vraie mine d’or !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.